Un français sur quatre est un crétin

     Et gnagnagna vote de rejet, et gnagnagna vote de contestation, et gnagnagna vote sanction. Un vote d'abrutis, oui ! Tu peux rejeter, contester ou sanctionner, t'es pas obligé de faire n'importe quoi. Pour peu, on essaierait presque de nous émouvoir jusqu'aux larmes pour nous expliquer pourquoi de pauvres gens si malheureux et désespérés décident un jour de glisser un bulletin FN dans l'urne. Pourtant, l'explication est simple. Ce sont des crétins. Certes, les grands partis traditionnels au pouvoir déçoivent et ont largement aiguisé eux-mêmes, avec les médias, le couteau qui les poignarde aujourd'hui. Mais je ne suis pas sûr que devenir plus con qu'eux soit vraiment la solution.

     Comme d'habitude, dès l'annonce des résultats, les grands manitous socialistes, umpistes et consorts ânonnaient à qui voulait bien l'entendre que cette fois, ils avaient compris le message. Cinq minutes après, Valls annonçait qu'il ne bougerait pas d'un iota sa politique et Fillon profitait de l'occasion pour essayer de piquer sa place à Copé. Devant ma télé, j'étais ébloui par tant de nouveautés. Seul Mélenchon a eu la réaction qui convenait à la situation, des trémolos dans la voix et la larme au fond de l’œil.

     Du coup, chez les commentateurs de la vie politique, on a vite viré sa cuti. Alors que pendant quinze jours, ils avaient essayé de nous vendre l'importance primordiale de ces élections européennes pour l'avenir de l'Union, on s'est dit que, finalement, ce vote ne changeait pas grand'chose. Concrètement, ce n'est pas faux mais ils auraient pu nous l'expliquer avant. Mais sans doute, ils ne l'avaient pas encore compris.

     Alors pourquoi le vote de ces abrutis de français ne change pas grand'chose ? D'abord pasqu'au niveau européen, les résultats restent largement favorables aux deux grands partis majoritaires sortants, nous promettant la toujours immuable alliance du PPE et du PSE vers une Europe de rigueur toujours plus libérale et que les différents courants d'extrême droite, par essence nationalistes, pourraient avoir du mal à constituer un groupe dans le parlement, chacun défendant son propre clocher. Et quand bien même ce groupe se ferait, le mensonge démocratique que nous vendent les institutions de Bruxelles n'a donné au Parlement Européen que des pouvoirs qui ne sont pas loin de se limiter au menu de la cantine et à la couleur du PQ dans les toilettes.

     Pour autant, si nous avions déjà des soupçons, ce vote nous permet au moins de confirmer une chose : ce grand peuple de donneur de leçons que nous sommes a une propension au crétinisme  en pleine phase ascendante. Du PQ brun, rêche et déjà souillé dans nos toilettes, un quignon de pain sec dans les geôles des nostalgiques de Vichy... Y'a pas à dire, la France, c'est vraiment un beau pays, avec juste une bonne petite odeur de merde qui nous pend tous au nez.

Commentaires (11)

1. nicolasblaise (site web) 05/06/2014

@pierre Depuis des dizaines d'années que le FN nous abreuve de ses stupidités programmatiques, argumenter revient à enfoncer des portes ouvertes. S'il se trouve encore des gens pour être convaincus par ces idéaux, leur demander de réfléchir est une peine perdue. Sinon, j'aime bien la bière et les pizzas. Par contre les mosquées, les synagogues, les temples et les groupes de supporters, je m'en passerais bien.

2. Pierre 05/06/2014

Les abrutis qui votent FN, les électeurs du FN sont des crétins , gnagnagnagnagna
Encore un argument politique de grande envergure et qui va certainement faire avancer les choses ... en confortant les électeurs de Marine dans leur choix, et en radicalisant d'autres personnes ...

Pas un mot sur le programme du FN, qui, je le rappelle, promulgue ouvertement l'interdiction de rassemblement en communauté d'origine étrangère, ce qui signifie sans doute plus de mosquées, de synagogue, de temples, de groupe de supporters Portugais ou Espagnols, ou bien du club des pizzaïolos Italiens ou des buveurs de bières belges ...

Dommage, sinon c'était drôle !

3. benoit 29/05/2014

"Les électeurs du FN sont des crétins", c'est un argument. Si tu votes FN, t'es un crétin. En fait, c'est ça l'argument.
@ nicolasblaise : Ça me fait plaisir car je vois que tu ne perd pas ton sens de l'humour (et je dis ça sans ironie).

4. nicolasblaise (site web) 27/05/2014

@marco Essaie de vendre ça dans une brocante à Béziers, tu feras fureur!!!

5. nicolasblaise (site web) 27/05/2014

@Isidore Oui. Mais je suis parti du postulat que la proportion de crétins chez les abstentionnistes doit être à peu près la même. Je trouve ça plus drôle. Et puis un français sur quatre est un crétin, ça claque plus que un français sur dix est un crétin.

6. isidore 27/05/2014

25% de 45%, ça fait 10%. Mais sinon, je suis d'accord.

7. Marco B. 27/05/2014

Euh, Benoit, tu ne serais pas un collectionneur des boîtes de chocolat en poudre "Y'a bon Banania", par hasard? Parce que j'ai un oncle pétainiste qui vient de mourir qui nous en a laissé tout un stock.

8. nicolasblaise (site web) 27/05/2014

Zemmour et Le Pen? Dans la même veine, je te conseille Goebbels ou, dans un autre style, la Torah.
"Des populations d'origine immigrée"? Qui? Les arrière-petits-enfants de l'immigration polonaise, italienne ou espagnole? Les descendants de Clovis, méchant immigré germain? Après combien de générations un individu a-t-il le droit de revendiquer l'immense honneur d'être un français dit de souche?
Les financiers se moquent de l'origine des populations. Donne-leur le droit de payer les français dit de souche avec un salaire de misère, ils ne s'en priveront pas.
Les coutumes et les traditions? C'est quoi? Aller à la messe le dimanche? Torturer des algériens? Brûler les sorcières?
"Les électeurs du FN sont des crétins", c'est un argument. Si tu votes FN, t'es un crétin. En fait, c'est ça l'argument.

9. benoit 27/05/2014

C'est idem pour moi, je dois à chaque fois faire un effort pour essayer de comprendre où tu veux en venir. Je pense que c'est normal, car nous n'avons visiblement pas la même vision du monde, ni les mêmes références. Si tu veux mieux me comprendre je te conseille d'écouter par exemple Eric Zemmour ou Jean-Marie Le Pen.

Je ne suis pas historien, c'est bien pour ça que je n'ai pas parlé de Français de souche, mais de Français dit de souche, parce que, qu'on le veuille ou non, il y a sur le sol Français, des populations d'origine immigrée. Pour réfléchir sur ces questions, il est nécessaire de mettre des mots dessus, et je suis désolé si je n'ai pas employé les bons termes.

Le "vous" c'est l'alliance entre les humanistes et les financiers. Je ne suis pas là en train de dire que vous avez signé un pacte ensemble, mais il me semble que l'immigration massive que subit la France et d'autres pays européens vous arrange tous les deux : les humanistes montrent ainsi leur générosité envers les plus pauvres, tandis que les financiers sont satisfait de voir venir une population qui ne rechignera pas à les engraisser pour un salaire de misère.

L'autre belligérant, c'est le peuple, qui est attaché à ses coutumes, ses modes de vie, ses traditions ; et ceci avant son confort matériel. C'est ce qu'à effectivement constaté Mélenchon (puisque tu le cite dans ton article) ce dimanche : "les Français sont en train de substituer la question sociale par la question ethnique ou religieuse". Peuple endormis qui se réveille à mesure de la progression de l'immigration mais trop lentement à mon avis.

A mon tour de poser les questions : Pourquoi ceux qui ont voté FN aux dernières élections seraient-il des crétins ? Je n'ai vu aucun argument derrière ton affirmation.

Désolé de choquer un peu ; je ne crois pas que le monde soit aussi simple que ce que je dis, mais encore une fois, pour le comprendre on est bien obligé de faire des simplifications. Et du reste tu ne te gêne pas, alors...

10. nicolasblaise (site web) 27/05/2014

@benoit Je ne vois pas qui est ce "vous" dont tu parles. Mais au-delà de ça, il n'y a pas de population historique ou de souche en France ou ailleurs. C'est une vision qui, au sens de l'Histoire, ne veut rien dire. Pour être franc, je ne vois pas du tout où tu veux en venir. Qui parle de monde idéal? Qui veut gagner une bataille dont je ne comprends même pas qui sont les belligérants? Et, encore une fois, qui est ce "vous"?

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

© Nicolas Blaise. Tous droits réservés.