Liège-Bastogne-Liège 2014

Tagadan-gadan, waw waw waw...
Liège – Bastogne – Liège (263km), le 27/04/2014.

     Le Bon, la Brute et le Truand. Presque tout pareil sauf qu'aujourd'hui dans le grand rond au milieu du cimetière, Tuco avait des balles. Dans le rôle du Bon, c'était Gilbert, le héros gentil de tous les spectateurs sur le bord des routes. Un belge favori des belges sur des routes belges. Alors c'est vrai qu'on pourrait se dire qu'être pour un belge juste pasqu'on est belge, c'est très con mais être supporter n'a jamais demandé beaucoup de neurones. La Brute, bien sûr, c'était Valverde. Pasque Valverde, c'est une brute. On attendait drôlement ce duel entre Blondin et Sentenza. Gilbert vs. Valverde, l'Amstel vs. la Flèche. Dans le rôle de Tuco, on savait pas trop, le casting était énorme. Même après l'annonce du grand tournoi de scrabble organisé dans la voiture-balai par Froome et Betancur, vite rejoints par Rodriguez, Porte, Schleck et quelques autres feignasses, le Truand pouvait encore trouver quarante visages à un kilomètres de la ligne. On a cru que ce serait Dan Martin mais cette triple buse s'est ramassé la tête sur le bitume à deux coups de pédale de l'arrivée. Blondin a lâché le premier. Son pistolet était tout pourri. Sentenza lui a mis deux-trois plombs dans la tête, on ne l'a plus jamais revu. Mais Valverde, comme il s'attendait à un duel, n'avait pris qu'une seule balle. Quand Tuco a attaqué, il s'est retrouvé comme un couillon à lui sucer la roue. Gerrans avait vu le film. C'est beau un film quand c'est un truand qui gagne à la fin et que les autres, les bons et les brutes, creusent et se taisent.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

© Nicolas Blaise. Tous droits réservés.