Au royaume de France

 

En écoute gratuite sur ce site dans l'onglet "Quelques chansons à écouter..." 

'y'a que'qu'chose de pourri

Au royaume de France

Des gens les plus petits

Aux plus hautes instances

Il suinte par ses pores

L'odeur des moribonds

Pourtant il marche encore

Claudiquant pour de bon

 

Et la France, ça va

Ses étudiants marchent droit

Et la France, ça va

L'Amérique lui tend les bras

 

Une vilaine gangrène

Un rhume de cerveau

Qui se colle et qui traîne

A voir ce n'est pas beau

Une moche maladie

Qui lui bouffe la panse

Cette vieille démocratie

Commence à sentir le rance

 

Et la France, ça va

Ses ouvriers marchent droit

Et la France, ça va

L'Amérique lui tend les bras

 

Pour preuve j'en veux son roi

A l'allure nerveuse

Filant comme cancrelat

Dans sa France baveuse

Cherchant plus la brillance

Des projecteurs braqués

Qu'une réelle compétence

A savoir gouverner

 

Et la France, ça va

Ses syndicats marchent droit

Et la France, ça va

L'Amérique lui tend les bras

 

La culture s'épuise

Lassée d'être bafouée

Elle a fait ses valises

Très loin de l'Elysée

Fuyant ce p'tit roi bête

Qui en lisant Martine

Fut pris de maux de tête

Frisant le chant du cygne

 

Et la France, ça va

L'opposition marche droit

Et la France, ça va

L'Amérique lui tend les bras

 

Sa reine se pavane

En vêtements friqués

Sourit comme une banane

Pour être photographiée

Joue la gauchiste aphone

Eprise d'humanités

Et à ses sujets donne

Le droit de la mater

 

Et la France, ça va

Ses journalistes marchent droit

Et la France, ça va

L'Amérique lui tend les bras

 

Ce souverain élu

Aurait-il donc pu l'être

Sans être soutenu

Par un peuple aussi bête

Au royaume de France

Des gens les plus petits

Aux plus hautes instances

Sont pris de connerie

 

Et la France, ça va

Ses habitants marchent droit

Et la France ça va

L'Amérique lui tend les bras

 

'y'a que'qu'chose de pourri

Au royaume de France

Des gens les plus petits

Aux plus hautes instances

Quelconque maladie

Qui lui bouffe la panse

Un nabot de Hongrie

A pris la présidence

 

Et la France s'en va

Peu à peu à petits pas

Et la France s'en va

Elle ne reviendra pas

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

© Nicolas Blaise. Tous droits réservés.