Je fume ma pipe et mon tabac

 

Un mercredi à mon huis

Vint à cogner un ami

Tout de noir de bas en haut

Habillé comme un drapeau

Il me chante c'est le jour

Qu'on gouverne à notre tour

Tout le bon peuple est en liesse

Viens mon gars bouge tes fesses

Dehors le révolution

Va saigner tous les cochons

Et demain nous chanterons

Les biens de l'autogestion

Drapeau noir sur l'Elysée

Profitons de l'alizé

Impossible que ça rate

N'oublie surtout pas ta batte

 

Par ces mots peu bouleversé

Avachi dans mon canapé

D'un œil las je l'ai regardé

Lui répondant sans me presser

J'ne peux pas j'ne peux pas

J'fume ma pipe et mon tabac

J'ne peux j'ne peux pas

J'bois ma bière et ma vodka

J'fume ma pipe j'fume ma pipe

J'fume ma pipe et mon tabac

J'bois ma bière j'bois ma bière

J'bois ma bière et ma vodka

J'fume ma pipe j'fume ma pipe

J'fume ma pipe et mon tabac

J'bois ma bière j'bois ma bière

J'bois ma bière et ma vodka (*)

 

Ce matin-là bien trop tôt

J'entends d'Emma le tempo

Qui revient tambouriner

A ma porte close à clef

Je lui ouvre par mégarde

Langoureuse elle me regarde

J'ai déjà vingt-cinq balais

Et je cherche à me marier

Mettant à nue ses épaules

Elle voudrait que je m'enrôle

Elle relève ses jupons

Croyant faire bonne impression

Tu es de mon cœur l'élu

Dit-elle en me sautant dessus

M'esquivant je me régale

De la voir face contre dalle

 

(*)

 

A minuit à ma fenêtre

Voilà que revient son spectre

La mort me fait un sourire

Je lui ouvre sans médire

Propose la panacée

Et un peu d'éternité

Dans ses vignes je boirai

La plus douce des cuvées

M'étalant sur un nuage

Comme si j'étais à la plage

Le tableau est onirique

Tout a l'air si mirifique

Croyant donc scellé l'accord

Vient s'occuper de mon sort

En se penchant sur mon corps

Me dit maintenant t'es mort

 

(*)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

© Nicolas Blaise. Tous droits réservés.