Pour ma vie de misères

 

Pour ma vie de misères

Le dos courbé sur la terre

A attendre patiemment

Que les bons rois soient cléments

Pour les fois où j'ai mendié

Implorant la charité

Mais n'ai reçu pour seul écu

Que leurs chiens de gardes au cul

 

Pour tout cela

Et pour le reste aussi

Et quitte à périr dans le feu

Pour tout cela

Et pour le reste aussi

Je n'remercie pas Dieu

 

Pour les morceaux de bois vert

Qu'on nous laissait pour l'hiver

Tandis que mes plus beaux fagots

S'en allaient chauffer l'château

Pour les vers, les asticots

Qu'mon gosse avait sur son dos

Pasque sa mère dans la cour

Pourrissait depuis sept jours

 

Pour toutes les gerbes de blé

Que j'avais pourtant plantées

Qui finissent dans l'estomac

D'un grand seigneur déjà gras

Pour toutes les croix les églises

Promettant la terre promise

Qui allaient se calfeutrer

Quand la peste sévissait

 

Pour le droit du suzerain

Qui nous faisait lever matin

Pour aller bêcher une terre

Où il ne poussait que pierre

Pour ma vie se finissant

Sur le dos de mes enfants

Pour leurs vies de misères

Le dos courbé sur la terre

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

© Nicolas Blaise. Tous droits réservés.